Épinglé

❤️ Lettres d'amour. 200 lettres ont été sauvées in extrémis dans une déchetterie de Charente-Maritime. Elles avaient été échangées durant la Seconde Guerre mondiale entre Aimée et Pierre, soldat au front. Loin de toi, écrit son futur mari, « c'est plus que mon sang que je perds ». Enfouie sous de vieux journaux, cette correspondance avait échappé à la vigilance de sa fille Claudine au moment de vendre la maison familiale. Cette dernière va les lire à ses deux fils.

La mise À JOUR

Ce qu'il faut savoir pour démarrer la semaine du bon pied

The Get Down - Giphy

→ Une bonne nouvelle

Netflix va payer davantage d’impôts en France. En 2019, le site de streaming n'avait déboursé que 500 000 euros, une broutille comparée à ses 7 millions de clients français.

→ Simuler le Covid

Le quotidien allemand Die Zeit propose en anglais une infographie instructive pour calculer le risque de contamination (cliquez sur le bouton vert pour passer).

→ Vaccins, modes d’emploi

237 projets de vaccins ont été lancés de début de l'épidémie. Voici un article factuel du Monde pour expliquer leurs différences.

→ Pénurie de compote

Plus faible récolte de pommes françaises depuis 10 ans. En cause : des gelées et une canicule tardive. Une pomme sur cinq finit en compote. Les Français sont les plus grands consommateurs d’Europe.

→ Ce monde qui change

Pour la première fois, une femme a arbitré un match masculin de la Ligue des champions. La Française Stéphanie Frappart a convaincu le jury le moins susceptible de complaisance envers les arbitres : la presse italienne.

→ RIP Flash

Inventé en 1996, Flash a fait les beaux jours d’internet, avant de devenir ringard avec son plug-in agaçant. Son propriétaire Adobe va cesser les mises à jour à la fin de l’année. Ce format mal-aimé aura permis au web d’être plus créatif et plus cool. Mais si, souvenez-vous : le célèbre lancer de pingouins !

Chez nos voisins

🇩🇰 Danemark. Le pays a annoncé la fin de l’exploitation du gaz et du pétrole en mer du Nord en 2050. Le Danemark, troisième producteur de pétrole d’Europe derrière la Norvège et le Royaume-Uni, veut réduire de 70 % ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030.  

🇬🇧 Royaume-Uni. Pas vu dans The Crown : derrière une (relative) frugalité de façade, la couronne britannique est aussi un business fructueux

🇷🇺 Russie. Elle fait le bonheur des photographes sur Instagram et le malheur des automobilistes. Voici Ледяной дождь, la terrible pluie de glace.

La boîte à idées

Les forêts urbaines sont les climatiseurs de demain

iStock

L'actu. Paris, Toulouse, Lyon : pour lutter contre le réchauffement, de plus en plus de villes se lancent dans la plantation de forêts urbaines.

Le problème. Le réchauffement climatique accentue les îlots de chaleur urbains. Le jour, le bitume et le béton absorbent la chaleur qu’ils restituent la nuit. Planter des arbres en ville permet de créer de l’ombre, capter le carbone et fixer les particules fines de pollution. L’arbre joue aussi un rôle de climatiseur naturel, l’été en rafraîchissant la ville, l’hiver en diminuant l’impact des vents froids, réduisant ainsi la facture énergétique. Sans oublier l'impact positif sur la biodiversité, comme le rappelait le géographe Philippe Gargov sur YouTube.

Le modèle. Très à la mode, la micro-forêt du botaniste japonais Akira Miyawaki est pensée pour pousser très rapidement, 10 fois plus vite qu’une forêt classique. Par souci d’équilibre, elle est composé d'une grande variété d’espèces — 30 à 40 — plantées très densement, 3 arbres au m2.

Les limites. Gérer ces forêts nécessite une expertise. En ville, les arbres sont fragiles, à la merci des maladies et des insectes. Certaines espèces, comme les platanes et les peupliers, peuvent paradoxalement être une source de pollution.

Aller plus loin. Planter des arbres n’est pas LA solution magique pour compenser ses émissions de CO2.

450  litres

Un arbre peut « transpirer » 400 à 450 litres d’eau par jour, soit l’équivalent de cinq climatiseurs, selon une étude de l’ADEME.

FOIRE AUX QUESTIONS

🐦 Hiver. Peut-on nourrir les oiseaux sans en faire des assistés ? Oui, mais surtout pas de pain ni de lait, et jamais après le mois de mars.

🕯 Bonheur. Comment trouver un sens à sa vie ? Grâce à l'ikigai, une philosophie japonaise qui aide à se poser les bonnes questions.

👵🏼 Vieillesse. Mettre mes parents en EHPAD, jamais ! Un beau texte profond sur la fin de vie.

Matière à penser

Bien manger, est-ce que ça coûte cher ?

iStock

Le site Stripfood a posé la question à plusieurs chercheurs et amateurs éclairés. 

À retenir :

  • La définition du bien manger est subjective. Dans les années 80, c'était synonyme de gueuleton convivial. Aujourd’hui, c’est cuisiner sainement en réfléchissant à son empreinte écolo. 
  • La part des dépenses alimentaires pour cuisiner a baissé. 38 % il y a 50 ans contre 14 % aujourd’hui. Aux États-Unis, pays de la junk food à emporter, ce n’est que 7 %.
  • C’est autant une question de temps que d’argent. Préparer ses menus, choisir des produits locaux, c’est forcément plus long, mais rentable. Pour durer dans le temps, il est important que ce choix d’une alimentation plus saine soit partagé par toute la famille. 

👉 Un dossier à lire ici

Le resto du futur. En 2030, pas de robot-cuistot, mais moins de viande et davantage de céréales, prédit le site Time Out. Et on mangera plus souvent avec les doigts.

Faites connaître Bulletin à vos amis

À PICORER

📸 Béton. Si vous aimez Le Corbusier et l’architecture soviétique, ce compte Instagram va vous enchanter.

🏃‍♀️ Santé. Une activité physique régulière — courir, nager, faire du vélo — aide à lutter contre la dépression.

🏀 Sport. Les jeunes consomment le sport de manière très différente de leurs ainés. Ils sont plus attachés aux joueurs qu’aux équipes, et sont davantage consommateurs de highlights que de matchs en direct.

♟️Échecs. Dans la série Le Jeu de la dame, les hommes battus par l’héroïne sont plutôt beaux joueurs. Dans la vraie vie, c’est un peu différent…

📍 Politique. C’est l’histoire d’une ministre qui découvre comment fonctionne l’administration. Pour le pire, mais aussi le meilleur.

🐬 Océans. Pour les ONG, il est plus facile d’émouvoir et de récolter de l’argent sur le sort des dauphins que sur celui des concombres de mer, pourtant tout aussi menacés.

📺 YouTube. C’est quoi l’ASMR, et pourquoi nos ados sont accros aux vidéos de gens qui chuchotent ?

PS : L’ASMR et la politique, c'est rigolo !

« Là où j’ai peur, j’irai ! »


« J’aime à penser que les derniers mots que je prononcerai sur cette Terre seront : Je serais bien restée encore un petit peu, mais bon ! »

Anne Sylvestre (1934-2020)

Chanteuse, compositrice, écrivaine

Plaisir des yeux

Amours fantômes

Mathilde Domecq

C’est un travail d’une très grande délicatesse, découvert grâce à Virgil, l’un de nos bulletineurs. Sur Instagram, la dessinatrice de BD Mathilde Domecq met en scène les récits d’anonymes qui lui racontent l’histoire d’un proche disparu : un enfant, un ami, des grands-parents, une compagne ou un compagnon, ou même un chat ou un chien. Grâce à l’utilisation d’une encre invisible, les dessins ne se révèlent entièrement qu’à la lumière d’une lampe UV. C’est pudique, poétique, poignant.

👉 Voir son compte Instagram

Le mot de la fin

📍 Hiraeth. Mot gallois quasi intraduisible, qui exprime un sentiment complexe très puissant : le désir et la nostalgie d’un lieu et d’une époque qui n’existent plus, le regret de n’avoir aucune prise sur le temps qui s’écoule, l’impression de n’avoir su trouver sa juste place ni rencontrer la bonne personne, d’être passé à côté du bonheur. Hiraeth, c’est la douleur née de ne pouvoir habiter là où réside votre esprit. 

La saudade chère aux Portugais exprime un sentiment un peu similaire.

J'aime Bulletin,
je partage

Je partage sur les réseaux sociaux

bulletin.fr/mail/06122020/

Une idée, une réaction, une critique ? hello@bulletin.fr

Yá'át'ééh. Bonjour en Diné, la langue des Indiens Navajos en Amérique du Nord. Pour s’enquérir par courtoisie du pays natal d’un visiteur, on ajoutera cette formule : Háadish nitsʼééʼ łeeʼ sitą (où est enterré votre cordon ombilical ?) Pendant la Seconde Guerre mondiale, 421 jeunes interprètes Navajos furent recrutés par les Marines pour crypter les communications, en raison de la complexité de leur langue

Shocking ! Dans le dernier Bulletin, Emily Brontë la Britannique est devenue américaine. Comme nous le suggère une lectrice, on s’engage en guise de repentance à parcourir en chemise la lande sauvage battue par la pluie et le vent afin d’attraper un rhume de poitrine. Et pour finir d’expier cette faute qui ne se reproduira plus, on recopiera trois fois le roman culte d'Emily Brontë: Orgueil et Préjugés. 😉


Gérer vos bulletins

Lire en ligne | Les archives

S'abonner | Supprimer Bulletin